Construire et installer un gîte à chauve souris

Pourquoi installer un gîte à chauve souris, appelé également chiroptère ? Les chauves-souris ont deux sites de vie, un lieu d’hibernation, où elles vont passer l’hiver à l’abri des grands froids et des intempéries, et un site de repos où elles vont passer la journée en période d’activité (du printemps à l’automne).

Un abri pour l’été

C’est un abri de de type que l’on peut créer en réalisant le gîte à chauve souris, qui n’est pas un nichoir, mais plutôt un lieu de repos, un hôtel à chiroptère. Normalement, les chauves souris trouvent un arbre creux, un vieux mur de pierre, un fissure dans un rocher, etc… mais la perte d’habitat est très importante, et elles peuvent souvent manquer de lieu de repos. Il peut donc être très intéressant de leur proposer un gîte, construit avec une simple planche, que l’on pourra placer près d’une habitation, en lisière de forêt, près de son jardin, etc… Le soir, à la tombée de la nuit, vous aurez la chance d’admirer le bal des chiroptères autour de vous, qui par la même occasion vous débarrasseront des moustiques, de certains papillons ravageurs des cultures, etc…

Construction du gîte

Pour cela, nous vous proposons d’utiliser une simple planche de coffrage, non traitée (pas de produit toxique pour l’animal), et non rabotée (pour un accrochage facilité). Vous en trouverez facilement en 20 cm de large (vous pouvez aussi utiliser 25 cm de large, mais plus difficile à trouver) par environ 25 mm d’épaisseur, ce qui sera optimal pour une réalisation sans trop de découpe.

1ère étape, sciez la planche en 4 sections : deux de 30 cm (B et futur CX2), une de 40 cm (A) et une de 12,5 cm (D). Recoupez ensuite une des deux sections de 30 cm dans la longueur pour faire deux tasseaux (CX2) de 2,5 par 2,5 cm et 30 cm de long (gardez le reste pour faire d’autres tasseaux pour vos futures réalisations).

Pour l’assemblage, c’est assez simple, à l’aide de clou (ou de vis) d’environ 4 cm, fixez les 2 tasseaux (CX2) sur les bords de la section de 40 cm(A), puis fixez la section de 30 cm(B) sur ces tasseaux, en prenant soin de bien aligner les bords d’un coté. Du coté où tous les bords sont alignés, fixez la section de 12,5 cm(D) en la faisant dépasser face avant, le toit est posé, le gîte à chauve souris est terminé !

Ça peut sembler étroit, mais l’espace de 25 mm dégagé par les deux tasseaux entre les 2 planches est l’écartement idéal pour les petits chiroptères ! la planche arrière, qui dépasse de 10 cm, sert de piste d’atterrissage, ou l’animal va pouvoir s’accrocher (si le bois ne vous semble pas assez rugueux, n’hésitez pas à le « strier » à l’aide d’un clou pour faciliter l’accroche).

Installez votre construction !

Les chauves souris aiment l’obscurité, mais aussi la chaleur ! Accrochez votre gîte verticalement, exposé au sud-est pour capter la chaleur du matin, et placez le à 2 ou 3 mètres de haut, sans obstacle immédiat à la verticale car la chauve souris se laisse tomber pour décoller, il lui faut donc un espace suffisant pour déployer ses ailes et prendre son envol !

Pour savoir si le gîte leur sert bien d’hôtel, ne les dérangez pas, mais cherchez au sol les traces de leur présence, des petites crottes semblables à celles de souris, mais très friables et composées de restes de carapaces des petits insectes volants !

Entendre les chauves souris

Pour écouter les chauves souris, il faut utiliser un appareil spécial qui va transformer les ultrasons émis en sons audibles pour l’oreille humaine. On peut alors découvrir le « chant » des chauves souris, qui varie énormément d’une espèce à l’autre, mais aussi suivant l’action de la chauve souris : chasse, vol en zone libre, vol en zone forestière, etc… autant de sons qui permettent aux spécialistes de connaitre les espèces présentent en pleine nuit, sans les voir ni les capturer !

Pour écouter des sons de chauves souris, vous pouvez par exemple vous rendre sur cette page de sonothèque de chauves souris

15 commentaires à propos de “Construire et installer un gîte à chauve souris”

  1. bonjour,
    j’ai fabriqué un nichoir exactement le plan ci-dessus et surprise il est en place depuis le mois de juin ,c’est a dire deux mois ,et elles sont dedans l’hôtel .j’ai trouvé les crottes très friables ,et a l’affut le soir j’ai vu les bêtes voler autour de la maison .mais je pense qu’elles sont nombreuses,il y en avait 5 de cachées derrière le volet a cinq mètres du nichoir .donc je construit un autre hôtel plus grand .je pose une question y a t’il des dimensions a respecter ? merci

    • Bonjour et merci de votre retour ! Très intéressant de voir que les chauve-souris se soient appropriées si vite le gite !
      Vous pouvez tout à fait faire un gite plus large, en utilisant plusieurs planches pour la largeur, mais il faut bien recouvrir la jonction entre les planches pour que la lumière et l’eau ne passe pas. Vous pouvez également faire un gîte de plusieurs épaisseurs, en raccourcissant à chaque fois la planche avant de 10-12 cm pour avoir toujours une partie de planche qui serve d’accroche pour l’atterrissage (il faut partir sur une planche du fond plus longue que le plan ci dessus, pour ne pas finir avec un dernier abri trop petit). Vous pouvez ainsi superposer 4 ou 5 planches (en respectant bien la bonne épaisseur pour l’espace entre les planches).
      A l’automne, les chauve-souris quittent leurs gites d’été pour chercher des gites d’hibernation, mais entre les 2, elles logent dans des gites provisoires. En hiver, vous n’aurez normalement plus de chauve souris dans ces gites, pas d’inquiétude, elles reviendront la saison prochaine.

  2. Bonjour
    j’habite une résidence arborée en plein Toulouse, au 5ème et dernier
    étage d’un des bâtiments, par ailleurs envahie de moustiques tigres. Mon appartement est orienté à l’ouest. Avant de construire un gîte, j’aimerais savoir s’il faut demander une autorisation au syndic, sachant que rien ne figure dans le règlement de copropriété, cette pratique étant trop récente, et de plus, savoir si l’exposition à l’ouest peut convenir à ces mignonnes bêtes.
    Merci

    • Bonjour,
      Concernant le syndic, nous ne pourrons malheureusement pas vous aider, les réglements variant beaucoup d’une résidence à l’autre. Il s’agit toutefois d’une installation amovible (fixé par 2 crochets), de taille modeste, mais comme c’est en façade, il vaut surement mieux poser la question avant et expliquer votre démarche, qui peut peut être donner des idées à plus grande envergure !
      Pour l’orientation, le mieux est est – sud est, qui permet un réchauffement par le soleil dès le matin, mais si vous n’avez pas le choix, vous pouvez tout de même essayer une autre orientation.
      Pour Toulouse, nous avons trouvé cet article sur le site de la Ville : https://www.toulouse.fr/web/environnement/animaux-dans-la-ville/moustiques .N’hésitez pas à les contacter, ils pourront peut être vous aider dans votre projet !
      Cordialement

  3. merci pour avoir pris le temps de me répondre, en effet, j’ai mal formulé ma demande, au lieu du syndic j’aurais dû vous demander s’il existait une disposition au plan national pour encourager les Français à utiliser ce genre de « remède » à ce fléau des moustiques tigres. Merci aussi pour l’article de la ville de Toulouse, je vais m’en servir lors de la prochaine AG de copropriété. En revanche mon appartement est orienté plein ouest exclusivement, je ne pourrai que tester le gîte, si par bonheur, j’obtenais une autorisation, et je ne manquerai pas de vous en informer.
    Bien cordialement

  4. Demain , je vais en faire un , j’habite un village , je possède un terrain de 1800 m2 . Mon abri de jardin est exposé Sud , je l’installerai dessus .

      • Bonsoir . Je n’arrive pas à joindre les photos , pourriez vous m’expliquer comment faire .
        Cordialement
        [ edit environat, voici les images :]


        • Bonjour, le dépôt direct de photos par les « visiteurs » est impossible dans les commentaires des sites utilisant wordpress, comme le notre. Pour insérer une image, il faut qu’elle soit hébergée sur un autre site, un blog, etc… ou déposée sur un site de dépot photo comme : https://www.zupimages.net/
          Une fois que vous avez l’adresse internet de cette image, il faut l’insérer dans votre commentaire en copiant ce code et en y plaçant l’adresse web de l’image
          Une solution plus simple est de nous envoyer votre ou vos photos par mail, et nous les insérerons dans votre commentaire !

  5. Bonjour.
    Merci pour le « tuto ».
    Vous parlez d’obscurité et d’exposition au soleil… Je ne sais pas, du coup, si je peux placer un abri sur une façade exposée au soleil du matin, ou si je dois leur trouver de l’ombre… Je n’ai pas d’endroit ombragé sur cette façade.
    Et si je serais assez content qu’elles viennent se nourrir chez moi (festin garanti, région toulousaine, je n’ai pas mangé dehors l’an dernier, car j’étais le repas !!), je ne souhaite pas voir les chauve-souris nicher sous l’auvent de la terrasse, seul endroit ombragé chez moi, ça pourrait être très gênant les soirs d’été… 🙂

    • Bonjour, il faut bien mettre les abris exposés au soleil du matin (exposition Sud-est si possible), et c’est à l’intérieur de l’abri qu’il faut de l’obscurité, donc être soigneux sur l’assemblage des planches pour que la lumière ne pénètre pas par des fissures entre les pièces de bois !

  6. Bonjour
    Je vais profiter de ces temps de confinement pour fabriquer un nichoir à chauves souris.
    Je voudrais installer le nichoir sur le tronc d’un chêne ,exposé est ,sud est, mais est ce que les feuilles ne vont pas gêner les chauves souris pour s’approprier l’abri?
    merci

    • Bonjour, il existe plusieurs espèces de chauve souris, et certaines s’abritent pendant l’été dans les trous des vieux arbres, sous une vieille écorce décollée, etc… donc mettre un abri accroché à un tronc peut fonctionner ! Il faut tester et vérifier au cours de l’été si vous voyez des traces de salissures sur la planche d’accroche, ou des « crottes » à la verticale de l’abri. Ce qui est important par contre, c’est que la zone soit dégagée à la verticale de l’abri, afin que les chauve souris puissent prendre leur envolent en se laissant tomber de l’abri. Il faut au moins un mètre sans obstacle en dessous de la sortie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*