Nouvelle stratégie européenne pour une économie circulaire du plastique !

L’Union Européenne vient de publier sa nouvelle stratégie pour limiter le gaspillage et la pollution par les plastiques ! D’ici 2030, le document fixe une ligne de conduite intéressante, avec une prise de conscience des pollutions plastiques et de la nécessité de modifier fortement les pratiques.

66 000 camions poubelles de plastique déversés chaque année dans le milieu marin

L’union Européenne estime sa consommation plastique à 49 millions de tonnes de plastiques par an, pour différentes utilisations allant des transports à l’emballage. Près de 26 millions de tonnes sont jetées chaque année, et que ce soit comme besoin, ou comme source de déchets, ce sont les emballages qui dominent. Malheureusement, moins de 30 % de ce plastique est trié en vue d’être recyclé… et plus grave, 500 000 tonnes de plastiques sont déversées chaque année en Europe dans le milieu marin, l’équivalent de 66 000 camions poubelles !

Mieux utiliser, mieux recycler

L’objectif est double. Tout d’abord limiter drastiquement d’ici 2030 l’usage de plastique comme objet à usage unique en privilégiant des objets réutilisables, comme les sacs, les contenants, etc… et en incitant fortement à la facilité de recyclage des objets : conception permettant un démontage facilité, limitation des adjuvants dans le plastique (colorant, assouplissant…). Et inciter dans le même temps l’ensemble des usagers à mieux trier cet élément.

Interdiction des plastiques oxo-fragmentables et réglementation poussée sur la biodégradabilité

Aujourd’hui, la pollution majeure par le plastique est quasiment invisible ! les particules et microparticules de plastiques envahissent et pénètrent les écosystèmes. Les plastiques oxo-fragmentables, qui disparaissent seulement de notre vue mais se transforment en réalité en milliers de particules minuscules de plastiques ingérées directement dans la chaîne alimentaire, seront interdits. Les plastiques « biodégradables » eux, devront l’être réellement, et pas seulement dans des conditions idéales, ce qui amène aujourd’hui à des pollutions diffuses par les plastiques soit disant biodégradables ou compostables, mais que ne se décomposent pas ou très mal dans un compost familial ou dans les milieux aquatiques et marins…

L’affaire de tous

Cette évolution est bien sûr l’affaire de tous. Les fabricants, utilisateurs, de ces matières ont un vrai pouvoir en travaillant sur l’innovation, la sobriété, la standardisation, etc… mais ce sont bien les consommateurs citoyens, par leur choix, qui seront le maillon essentiel pour rendre efficace cette nouvelle stratégie !

Consulter le document complet de la stratégie européenne(en anglais)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*